Quel type de bois peut-on mettre à l’extérieur ?

Toutes les forêts ne se valent pas, loin de là. C’est leur résistance à la pluie et à l’humidité qui les rend plus ou moins ajustées à une utilisation en extérieur. Terrasses en bois, tables d’extérieur, bardages ou encore menuiseries extérieures, ces dispositifs nécessitent que le bois ait des propriétés différentes des sols intérieurs ou des meubles de salon. Nous vous expliquons les principales différences entre les bois et comment choisir votre bois extérieur.

Vous désirez accomplir un projet en bois pour l’extérieur ?

Tous les bois ne sont pas également résistants aux intempéries. Ainsi, pour chaque utilisation, une enquête préalable est nécessaire pour sélectionner l’espèce la plus adaptée. La qualité du bois utilisé est une aide précieuse dans cette sélection.

Pour cela, vous devez définir l’exposition à l’humidité de votre projet:

  • Est-il en contact avec le sol ou de l’eau stagnante?
  • Le contact avec l’eau est-il incessant ou temporaire?
  • L’atmosphère est-elle constamment sèche ou son humidité est-elle temporairement élevée?

Ce sont les questions auxquelles vous devez répondre pour savoir de quel cours vous aurez besoin.

Les bois de classe 1 et 2 ont une résistance insuffisante aux précipitations et ne conviennent pas aux projets extérieurs. Pour ce type d’utilisation, le bois de grade 3 ou supérieur est privilégié.

Pour en savoir plus sur les différentes utilisations du bois, n’hésitez pas à consulter nos précédents articles.

Notons que le bois peut également être différencié selon les critères suivants:

  • Leurs transformations possibles: bois naturel ou bois traité;
  • Origine géographique : bois tempéré ou bois exotique.

Bois traité

Il existe des traitements du bois qui valorisent naturellement les essences les moins résistantes. Les traitements les plus courants consistent à imprégner ou recouvrir le bois de produits à base de métaux lourds, de biocides ou d’actifs organiques, connus pour être plus ou moins toxiques pour l’homme et l’environnement (source INRS). D’autres techniques existent, comme les traitements à base d’huile ou les traitements thermiques. Cependant, certains peuvent altérer les propriétés et le comportement structurel du bois, perdant ainsi sa résistance mécanique. Cela prolonge la durée de vie du bois et repousse les insectes, les champignons et la moisissure.

Bois naturel

Contrairement au bois traité, le bois naturel est commodément résistant aux intempéries. Une densité et une rigidité importantes, même les tissus enrichis en conservateurs ou en composés antifongiques, repoussent les insectes, les champignons et préviennent la pourriture sans traitement manuel. Écologique, solide et durable, choisir du bois non traité est une aide à la nature. Ce n’est pas parce que le bois est naturel et nécessite donc plus d’entretien.

Quels sont les avantages des lunettes en bois ?
Quelle différence entre un charpentier de la grande cognée et un charpentier de la petite cognée ?